La "traversée" du Jura en 2011

Sophie ne pouvant prendre de vacances cet été, je pensais aller pédaler "tranquillement" dans le Jura pendant quelques jours. Le projet de faire quelques une des étapes de la "Grande traversée du Jura" prend forme petit à petit. On se décide finalement pour partir ensemble avec Tibo, car à deux c'est quand même plus rigolo ! Au début, on voulait partir avec une tente, ou mieux avec un hamac... Finalement le temps "pluvieux" de la fin Juillet 2011 aura raison de ce projet en itinérance et on se "contentera" d'aller de gîtes en hôtels.
C'est un parcours de quatre jours.
Les trois premières étapes sont fabriquées à partir du tracé de la GTJ :
Goumois - Morteau
Morteau - Métabief (avec la variante "sportive" au départ de Morteau)
Métabief  - Les Rousses (avec la variante par le Mont-d'Or) 
Et une dernière étape pour rejoindre Gex depuis les Rousses. Construite à partir d'un topo trouvé sur le site d'utagawa. 
Evidemment, on a les yeux plus gros que le ventre question distance et dénivelé. 
60 kilomètres par jour en vétété avec environ 1400 D+, ça commence à faire. 
C'est sur, on est "fier" de l'avoir fait, mais on le paiera avec un sacré mal au c.. et pas mal de "stress" pendant les étapes en voyant les heures tourner et le point d'arrivée qui ne se rapproche pas aussi vite qu'on le voudrait. Faut pas croire, le Jura ça monte et les dénivelés inscrit sur les fiches topo de la GTJ, sont bien là. 
Le parcours est super bien fléché. En plus on avait chacun un GPS sur le guidon. Cela permet de rouler sans avoir à se poser (trop) de question sur le suivi du parcours. 
Question intendance, on part avec un "porte bagage" sur lequel on accroche un sac étanche (pesant environ 4 kg) contenant nos affaires pour le soir. 
Cette solution alourdit un peu le vélo (mais pas tant), par contre elle permet de rouler avec un sac à dos léger (environ 5 kilos avec la flotte). 
Le soir c'est gite ou hôtel : Une bonne douche et un bon repas c'est quand même le top. 
Pas de réservation à l'avance, pour se laisser une marge de manœuvre. Il y a suffisamment d'hôtel au long du parcours. 
Sophie nous donnera un coup de main à distance pour trouver les bonnes adresses (Hôtel le "Gai-Pinson" aux Rousses :o) 
Au passage encore un grand merci à "ma Perle de Savoie". 
On en revient super content. De beaux paysages. C'est vraiment une belle expérience et un "beau voyage". 
Au niveau VTT, on est en mode "Rando". Si il y a des passages sympa sur single, la plupart du parcours se déroule sur des petites routes goudronnées ou des pistes forestières. Le terrain est bien gras et pas mal de pistes sont malheureusement défoncées par nos amis bucherons. 
Quelques bavantes : La sortie des gorges du Doubs, la montée depuis Pontarlier sur le fort Malher et la enfin la montagne de la Dole : Plus d'un heure à pousser le vtt, un froid de voleur arrivé au sommet et une première partie de la descente plutôt "tendue" et inroulable, à oublier donc... 
Quelques bons souvenirs : une rencontre avec un chamois dans les gorges du Doubs, La descente sur le Saut du Doubs, les paysages entre les Fourgs et Métabief, la descente sur Gex et pleins d'autres..



Le Doubs peut après Goumois





Le Saut du Doubs

Notre Gîte à Morteau

Chouette ! Il fait beau


Une bonne grosse bière à Pontarlier.... Hum...




Les fiers pédaleurs qui commencent à en avoir plein les bottes...

Métabief

En montant au Mont d'Or

Le sommet du Mont d'Or... Les pieds dans le fromage



Dis c'est quand que la pluie s'arrête ?


Station météo de la Dôle

Etape 1


Etape 2

Etape 3

Etape 4


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Débridage de l'assistance Yamaha avec un Bikespeed RS