Le Lac de la Puce

Dans les vignes de Chignin
Un beau Dimanche qui s'annonce.... Après quelques hésitations j'opte pour un petit tour sous le Granier, du côté du lac noir. Un endroit ou j'étais déjà passé en 2009. Ce coup là, en mixant deux traces différentes sur  utagawa, je me construit un parcours d'une trentaine de kilomètres qui me parait sympa. Dimanche matin, lever vers 8h30, il fait grand beau, le soleil brille et zou on y va. Départ tranquillou par des chemins connus qui traversent les vignes de Chignin à flanc de coteau. Il fait encore un peu frisquet, mais la lumière du matin est magnifique, a peine dix minutes que je roule, et c'est déjà la première pause photo....

Le Granier qui réfléchit...
Le chemin rejoint la "civilisation" à Montmeillan, pour continuer sur le goudron jusqu'à Francin. On fini par retomber sur de la piste toute plate dans la vallée de l'Isère. Passage sous l'autoroute Grenoble-Chambery, puis c'est encore de la piste sérieusement détrempée jusqu’à Mure. Cela ne présage rien de bon pour la suite du parcours... Nouvelle pause photo pour admirer le Granier dont l'image se reflète dans les champs innondés.... Toujours de la piste, puis un peu de route, jusque Chapareillan. A partir de là, la platitude de la vallée de l'Isère fait place aux "rudes contrefort" du Granier. Ça monte raide et la piste est sacrément grasse. Après un bon quart d'heure de "bonne" pente, ça se calme. Je croise un "Trailleur" qui m'indique qu'après c'est "tout plat"..... Ouais, c'est sur que c'est moins pire qu'au début, mais ça grimpe toujours.... Arrivée dans le petit hameau de Bellecombette, la vue est vraiment magnifique... la Savoyarde, écrasée par le massif du Mont Blanc, et en continuité la chaîne des Belledonnes, vraiment de superbes paysages....

Après un nouveau passage sur le goudron (un petit morceau de la route du col du Granier), le parcours emprunte de nouveau un bout de piste. Les paysages sont vraiment somptueux et le temps magnifique pour un mois de Février... 
La Savoyarde
Le Mont-Blanc
Panoramique
Enfin le chemin semble s'adoucir et même entame une première descente. Je sors la Gopro que j'accroche avec le harnais et Banzai.... la descente est malheureusement de courte durée et se termine dans un infâme bourbier. De la terre argileuse, brassée par les engins des bûcherons le tout abondamment arrosé des pluies de ces derniers jours... C'est un peu apocalyptique... En plus pas moyen de cheminer sur les côtés, c'est trop pentu. Je jure comme un chartier en espérant que cela ne va pas durer...

Bain de boue bien collante.... Tout gratuit.....
Heureusement, un petit chemin part sur la droite, c'est quand même plus praticable, bien que cela reste bien gras. Je nettoie grossièrement mes godasses dans un torrent car les cales refusent obstinément de s’enclencher... Le single continu, mais je pousse pas mal car je commence à être un peu cuit... En plus je regrette de m'être lancé sur ce parcours un peu tôt dans la saison.... Je retombe sur la route du Granier, que je redescends pour un court moment, ne trouvant pas le chemin indiqué sur la trace.... J'arrive sur l'espace pique-nique aménagé et qui est un des point de départ pour le Lac Noir. Je me pose un moment et j'avale une barre de cérales. Je décide d'écourter le trajet vu l'heure déjà tardive. je coupe la boucle qui va vers le lac noir, que je connais déjà pour descendre directement. Le début de la descente est sympa, un peu plus sec et je peut lâcher la vapeur enfin....

Banzai !!!!



 Après 5 minutes de descente sympa, on retombe dans une vaste zone de marécage....



Et encore un bain de boue....
 La suite est heureusement plus sympa, ça s'assèche enfin et le single de descente arrive presque à faire oublier les "embourbations" précédentes. Je coupe "au plus court" pour rejoindre Chapareillan, ou Sophie et Jean-Pierre sont venus me récupérer avec la voiture... En arrivant je m’aperçois que la Gopro est en mode image par image et pas en mode vidéo. De plus j'ai oublié de relancer l'enregistrement du parcours sur le GPS quand celui-ci donnait des signes de faiblesses..... Mais bon je retournerais dans ce coin car les paysages sont vraiment magnifiques et il y a l'air d'avoir des moultitudes de chemins dans tous les sens....




Quelques passages dans la descente un peu "tendu"

Oui !! On est au mois de Février....


Passage dans les vignes...

La pensée du jour : Une bouteille de blanc bue, un vigneron de sauvé....
Le parcours (dans le sens horaire)


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Débridage de l'assistance Yamaha avec un Bikespeed RS