eBike : Débridage de l'assistance Yamaha avec un Bikespeed RS

Préambule

Je me sers de temps en temps de mon vtt, un Haibike SDURO avec une assistance Yamaha), pour aller au boulot et l'essentiel du parcours se déroule sur le goudron, à mon grand désespoir. En même temps, quand on bosse dans l'informatique, il est rare d'avoir son bureau en plein milieu des bois (et c'est bien dommage)... Alors autant dans les chemins, la limitation de l'assistance n'est pas un problème, autant sur la route c'est un peu plus frustrant. On est obligé de rouler en dessous des 25 kilomètres heures ou de "zapper" constamment avec/sans assistance et c'est, à mon sens, carrément pénible (en même temps c'est bien l'objet de cette "bride" que de rouler "doucement").


En parcourant les différents forums et autres sites ou blogs consacrés au vtt ae ou au eBike, on s’aperçoit que cette limitation de l'assistance est un problème pour pas mal de vététistes "assistés" et on découvre aussi qu'il existe de nombreux systèmes de dé-débridage. Vous trouverez une liste ici, établie par Fandez du site Cyclurba.


Renseignement pris, j'ai donc opté pour un système" BikeSpeed-RS. Il a l'avantage d’être assez simple à mettre en place et de conserver l'affichage de la vitesse réelle sur la console (ce qui n'est pas forcément le cas de tous les systèmes disponibles). Son inconvénient est son prix : 149 euros ça commence à faire des sous.

Comment ça marche ?

Le niveau de l'assistance délivrée par le moteur est réglé par différents mécanismes (se reporter à cet article par exemple) et en particulier un capteur de vitesse, situé sur la roue arrière, qui envoie en permanence la vitesse du vélo au "cerveau" de l'assistance. La bride est donc un mécanisme électronique qui "blouze" le moteur en lui "faisant croire" que la vitesse est constamment inférieure à 25 km/h, mais en envoyant quand même, la vitesse réelle du vélo à la console.

Avertissements

Attention, si vous mettez en place une telle bride, c'est à vos risques et périls. Evidemment, la garantie constructeur est perdue. De plus, en cas de collision avec un piéton (ou un sanglier s'agissant de VTT), le tiers lésé pourrait se retourner contre vous si il était prouvé que vous aviez cette bride en place sur votre vélo. Donc, c'est à vous de voir.




Achat sur internet

Le Bikespeed-RS est disponible ici (et peut-être aussi ailleurs). C'est un site allemand, comme souvent s'agissant de eBike.
La commande est passée sans problème et le petit colis arrive dans les 3/4 jours.
Au déballage, une légère "perplexissification" me gagne. La notice est assez succincte. Le Bikespeed-RS se présente comme une grosse clé USB, avec 4 faisceaux de fils de toutes les couleurs.

Mise en place

La pose de cette bride est "assez simple" et bien expliquée sur le net.

Voir par exemple cette vidéo ou les photos prise par Meuh sur Cyclurba ou sur le sujet qui est consacré sur le forum de cyclurba)

Cela se passe en 5 étapes :

Enlever le cache plastique protégeant le moteur.
Dévisser 2 des trois vis tenant le moteur et le faire basculer.
Brancher le Bikespeed-rs.
Remonter l'ensemble.
Puis une cinquième, la plus agréable, sera d'aller tester l'ensemble (sur la route)

Dépose du cache en plastique protégeant le moteur

Dans un premier temps, il faut enlever le cache en plastique (gris ou  noir suivant les modèles), qui protège le moteur des projections de pierres et de la bouillasse.
Le cache est fixé par 6 vis. 2 longues à l'avant (fixées sur le cadre), 2 à l'arrière (fixées sur le cadre) et 2 sur le coté droit (fixées sur le moteur), bien planquées derrière les plateaux et pas simple d'accès. 
Toutefois, ces deux vis étant fixées sur le moteur, il n'est pas nécessaire de les enlever.
Afin d'éviter les contorsions, je conseille de retourne le vélo, en enlevant au préalable, la console et la batterie.
Avant de commencer, il faut faire attention à bien nettoyer l'accès aux différentes vis, car la bouillasse à tendance à s'incruster.
Attention ! J'ai réussi à casser une des deux longues vis qui tiennent le cache sur l'avant, sans conséquence heureusement car le cache tient bien avec une seule vis.

Faire basculer le moteur pour accéder aux fils

Puis il faut enlever deux des trois vis qui tiennent le moteur de l'assistance en place.
Attention, lorsque le moteur descend, il faut lefaire attention à le retenir, pour ne pas arracher les fils sortant du moteur. Certains mettent le vélo à l'envers posé sur le guidon et la selle pour éviter ce problème.




Branchements

De l'assistance, parte deux gros faisceaux de fils. Un premier monte vers la batterie, pour alimenter l'assistance. Un deuxième est divisé en trois.
Une première partie va vers le capteur de vitesse (3 fils : Vert - Bleu marine et bleu clair)
Une deuxième partie n'est pas exploité de base et permet d'alimenter un éclarage au guidon. (2 fils : Rose - Blanc)
Une troisième partie, part vers la commande au guidon puis la console lcd. (4 fils : Marron - Rouge - Orange - Noir)



Les fils sortant du moteur

Connexion du BikeSpeed-RS

Simplement, on va venir intercaler les 4 faisceaux sortant du BikeSpeed dans la connectique de l'assistance.
Dans un premier temps, on prends les faisceaux en trois fils qui iront se connecter entre l'assistance et le compteur de vitesse.
Dans un deuxième temps, on continue, en connectant les faisceaux de quatre fils entre eux.



Remontage

Il faut aller remettre les différents fils dans le tube supérieur du cadre.
Avant cela, profitez-en pour mettre un tour de scotch d'électricien, sur les différents faisceaux pour les isoler de l'humidité et prévenir des écrasements.
Attention à faire le remontage avec délicatesse, il ne faut surtout pas écraser les différents fils et encore moins les arracher en remettant le moteur en place.
Faire attention que les fils n’empêchent pas la première vis tenant le moteur de rentrer.
Remettre l'autre vis tenant le moteur et resserrez les trois vis.
Remettre le cache en place. Il faut de nouveau retourner le vélo.

Tester le montage du BikeSpeed-RS 

Une fois en place, quand on allume l'assistance, la jauge de chargement de la batterie défile dans un sens puis dans l'autre, témoignant du bon fonctionnement du dé-bridage.
Une séquence de touche sur la commande au guidon permet de désactiver le dé-bridage et donc de revenir en mode normal, mais personnellement je ne m'en suis jamais servi (Haut Bas Haut Bas en moins de 3 secondes)
Il ne reste plus qu'à mettre votre équipement et aller faire un tour sur la route.

C'est quand même sacrément plaisant de rouler à fond la caisse....

Edit 02/04/2017 : Il faut vraiment faire attention aux différents fils en remettant le moteur en place. J'ai vendu mon Haibike récemment et l'acquéreur a été confronté à un problème de ce genre. Après voir remonté le bikespeed sur le vélo, il s'est aperçu que l'assistance marchait pendant 20 mètres puis se coupait. Sur la console, il n'y avait pas d'affichage de la vitesse et le voyant STD clignotait. En fait c'est le câble qui relie le moteur et le capteur de vitesse qui était endommagé. Pour info on trouve ce câble et l'aimant qui va avec sur le site de Véloelectrique24. Il est bon d'en avoir un d'avance, car ce cable est vraiment exposé






Commentaires

  1. Génial! Mais petite question : niveau autonomie, tu es à combien avec ce système? et pour la garantie, il ne suffit pas de le débrancher?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Concernant l'autonomie avec un débridage, c'est sur que le fait de rouler à donf, va forcément la faire baisser. Par contre j'ai du mal à quantifier. Le débridage (me) "sert" essentiellement sur la route. En mode VTT, je roule rarement à plus de 25km/h (en montée bien sur, en descente c'est différent :o), donc dans ce cas je ne pense pas qu'un débridage est beaucoup d'influence. Sur la route, j'utilise mon vtt pour aller au boulot et là de toute façon je n'ai pas de problème d'autonomie, mon boulot étant à moins de 10km de chez moi, je fais largement l'aller/retour sur la batterie...
      Concernant l'autonomie d'un eBike c'est un vaste sujet dépendant de nombreux critères. A mon avis les 4 principaux sont : Le poids du pilote, les pourcentages en montée, la façon d'utiliser l'assistance ("bourrin" ou économe) et l'endroit ou l'on roule (chemins ou goudron). Perso, je pèse 90 kg et je roule dans les environs d'Annecy. En mode VTT "bourrin", je fais 30km et 1000d+ en mode VTT "économe" 40km et 1300d+.
      Concernant la garantie, effectivement, je commencerai par enlever le débridage avant d'apporter mon vélo chez mon revendeur si j'avais un problème. Par contre, je ne sais pas dans quel mesure on peut détecter si le vélo a été débridé juste en l'observant (usure anormale) ? Il n'y a pas de trace physique de la mise en place/retrait d'un tel débridage.... A voir (en espérant ne jamais avoir à le faire !!)
      Bon eRoulages :o)

      Supprimer
    2. Bonjour et merci pour votre blog, c'est super utile!
      Je viens de recevoir le kit Bikespeed RS (j'en ai entendu que du bien) et j'envisage de le monter sur mon vélo équipé Bosch, ce weekend. J'ai payé le prix de 149 euros sur Amazon.de (je n'ai pas trouvé le même pour moins cher). Concernant la garantie, je vous confirme que chez Bosch ils ont la possibilité de voir sur l'ordi la date de la pose du bridage, son utilisation ainsi que le jour où il est enlevé. Perso je ne vais pas le retirer lorsque le vélo ira en entretien mais seulement au cas oú j'aurai un problème moteur.
      Bonne route à tous, j'ai hâte de tester le mien :)

      Supprimer
    3. Le montage dont je parle est fait sur un moteur Yamaha. J'ai depuis changé de vélo pour un Moustache Race 8 avec une assistance Bosch Performance cx. Pour ma part après plusieurs tentatives, je n'ai jamais réussi à "faire rentrer" le bikespeed rs... J'ai aussi essayé de le mettre vers la batterie en faisant passer les fils par en dessous mais la, impossible de remettre le moteur. Finalement j'ai abandonné l'idée et je force un peu plus sur les pédales ce qui n'est pas un mal... 😉

      Supprimer
  2. je viens de monter le speedbox2 sur un VTC Haibike, montage assez facile après plusieurs essais je suis très satisfait du résultat, comme je fais des sorties d'environs 60 km ,au niveau autonomie pas de problèmes il reste de la marge il faut savoir que l'on roule pas à 50 km/h tout le temps déjà c'est dure d'y arriver avec les développements d'origine, moi mon but c'était de rouler au dessus de 25 km/h, maintenant je fais des ballades à 30/32 km/h d'où pas de problèmes d'autonomies et d'usure vélo

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha