eBike : La Faucille et le Marteau

La vue depuis le chalet de la Vésancière. Au fond à droite, la Montagne de la Dôle

Lors de notre "Traversée du Jura" en 2011 avec l'ami Thibaut, nous avions terminé notre "périple" par une dernière étape de la station des Rousses jusqu'à Gex et une magnifique descente entre la montagne de La Dôle et Vesancy. Un super souvenir,  une descente longue et variée, traversant des alpages puis de la forêt, tout en single sympa avec quelques passages un peu chaud, mais rien de trop engagé. En sirotant quelques bières à Gex, au terminus de notre aventure, nous nous étions dit qu'il faudrait revenir refaire cette belle descente.

L'itinéraire : Départ de Vésancy (dans le sens horaire)
Etant en vacances en ce début du mois d'Octobre, je profite des derniers jours de beau temps, pour me lancer dans cette rando. Il y a un beau rayon de soleil ce matin et je me décide d'en profiter avant que l'on ne repasse en mode Hiver. Le temps de rassembler mes affaires puis d'accrocher le vélo sur la voiture et me voila parti pour Vesancy. Il fait beau pour l'instant, mais les prévisions pour la journée ne sont pas enthousiasmantes... Effectivement, en arrivant sur place, le temps s'est couvert et il fait bien gris. C'est dommage car je n'aurai pas la vue sur le massif du Mont Blanc, toujours majestueuse depuis le col de la Faucille. L'itinéraire commence par un peu de petite route, puis rapidement je roule sur une bonne piste. En prévision de cette longue montée (environ 1000 d+), je roule en mode "ECO" de l'assistance. Un petit single part sur la gauche, bien sympa pendant 10 minutes, puis on retombe sur la piste. Un peu plus haut, la trace quitte la piste pour emprunter un ancien chemin de débardage que la nature est en train de refermer petit à petit. Bien sympa par endroit mais à d'autres, c'est bien raide et bien boueux. Même en mode "Turbo", ça passe mal, toujours à cause d'un manque de technique. Je me résous à pousser-rouler... Heureusement, ce n'est pas trop long et j'arrive dans l'alpage puis à la ferme de la Vesancière. Le paysage est magnifique, avec les couleurs de l'automne. La Montagne de la Dôle n'est pas bien loin et émerge de la mer de nuages un peu en dessous.






La montagne de la Dôle


La piste qui monte
Dommage qu'il pleuviote. Manifestement, je ne vais pas couper de me prendre une bonne rincée. J'hésite un instant à faire demi-tour, mais tout redescendre par la piste, non merci. Je préfère continuer. La suite, jusqu'à la maison forestière de La Croix de Puthod est un peu moins intéressante, malheureusement, Une vilaine pistasse détruite par les bûcherons et maxi bouillasseuse... Puis un bout de goudron... Bof-Bof... J'aurai du mieux regarder l'itinéraire. Il commence à bien flotter. Un petit bout de chemin tout pourri avant la "Petite Grand" (saccagé par les vaches) que j'aurai pu éviter si j'avais mieux regardé le GPS. Il vaut mieux rester sur la piste qui part à droite jusqu'au parking de la Combe Blanche puis récupérer la descente à gauche. Là, vraiment ça flotte bien. Je fais une première pose sous les arbres pour passer ma veste de pluie "Vaude" achetée tout récemment. C'est vraiment une bonne veste, super légère et tout à fait étanche.. On est bien loin du Kway de Dany Boone... C'est parti pour la descente qui est restée comme dans mon mon souvenir, variée, toute en single et vraiment plaisante. Malheureusement, la pluie battante gâche la fête, ça glisse un max sur les pierres et dans la terre. Il y a quand même bien de la pente et je ne suis pas à la fête. Je m'arrête une deuxième fois pour m'abriter sous l’auvent de la Baraque d'Yvonne (ou plutôt de Divonne ;o) J'enfile mon nouveau pantalon Mavic. Comme la veste, super léger et parfaitement étanche. Top bien. La descente continue et commence à être plus facile. De longue portion de droite dans un goulet terreux, mais qui est resté à peu prés sec, c'est le top... Il pleut à saut et je n'arrive plus à lire le GPS. mes lorgnons sont couverts de buée et je suis obligé de les enlever pour y voir quelque chose. J'arrive en bas de la descente. Sans mes lunettes, j'ai du mal à lire le GPS qui est trempé complet.... Je me souviens que nous avions du remonter à droite lors de notre passage en 2011. En jetant un coup d'oeil sur l'assistance, je m’aperçois qu'il ne reste plus qu'une barre clignotante, je fais finir sans batterie c'est sur, car Vesancy est encore à quelques kilomètres. Ça ne monte pas longtemps heureusement, car l'assistance s'arrête net. Heureusement, je bifurque sur une piste qui descend. Ensuite me voici à pédaler sur la route qui monte gentiment, j'en bave un peu, car il y a du poids à monter (et c'est pas seulement le vélo !)
Au bout d'un petit quart d'heure me voila de retour à mon point de départ. Après une séance de strip-tease dans la voiture pour changer mon short qui est bien trempé, (j'apprends que mettre les vetements de pluie avant d'être mouillé c'est bien :o), je traverse les bouchons de Genêve et la douane et me voici de retour à la maison.

La Vesancière

Haibike au repos


"Cors" des Alpes... (Faut souffler fort)

Couleurs d'Automne sur le petit bout de route qui mène en haut de la montée

Conclusion sur le parcours

La trace vient du site d'utagawa (elle est la, il y en a une autre avec une variante à la montée ici).
La première trace est donnée pour 25 km et 1000 d+, c'est pas du facile.... (même en vélo électrique)
Si la descente est vraiment magnifique, quelques améliorations devraient être apportées sur la trace, je pense : 


Eviter la route entre La Croix de Puthod et le départ de la descente à la Petite Grand, voir si il est possible d'emprunter la piste vers la flèche bleue

Sur l'itinéraire originale, au bout de la route forestière, ne pas prendre le petit chemin qui monte raide et qui a été bousillé par les vaches (cote 1390 sur la carte) , rester sur la piste et rejoindre le parking.

Je suis monté en utilisant le premier parcours, je ne sais pas comment est la montée sur la deuxième trace


Conclusions sur le VTT AE



Autonomie

Ça devait m'arriver, je suis tombé en panne sèche de batterie et j'ai du pédaler sur la route au retour. Rien de bien grave, mais ce n'est pas très agréable, surtout sous la pluie.  Pourtant je suis monté à 75% en mode ECO. Mais en voulant rester sur le vélo à la fin dans les parties bien raides, je me suis mis en mode TURBO.... Le terrain était bien gras et glissant. Mon GPS a enregistré 26 km et 1026 d+ (je pèse un petit quintal). Cela fait moins que ma sortie au Salève ou j'avais parcouru 35 km et 1100 d+. Cela montre qu'en matière d'autonomie rien n'est simple et cela prouve que la batterie se vide plus vite quand les montées sont plus raides, ce qui d'ailleurs bien logique : Plus on appui sur les pédales, plus l'assistance fait son boulot.
Pour moi la conclusion est simple : J'ai commandé une deuxième batterie sur un site allemand que je mettrais dans mon sac à dos si je pars pour une "longue" rando. Je ne monte pas comme un bourrin, mais je n'ai pas envie de tout faire en mode ECO en devant restreindre l'utilisation de l'assistance,
Je vais aussi modifier les pignons de la cassette pour passer le grand pignon de 36 à 40 voir 42 dents.

Pédales plates "Shimano Saint"

Pas de problème d''appui ou de glissage de pied sur les Saint, ni en montée, ni en descente et cela même avec les conditions vraiment humides que j'ai rencontré. Par contre, plusieurs fois, j'ai tapé avec les pédales sur les rochers, ce qui ne m'arrivaient pas avec les pédales auto. Les "Saint" sont vraiment larges et je pense que c'est là le problème. Rien de bien grave toutefois.

Commentaires

  1. salut
    tu a aussi pour le méme prix une cassette sun race 10V 11-42 mieux étagé http://www.moilutin-cycles.fr/cassette-sunrace-10-vitesses-11x42-dents-compatible-shimano-sram-c2x18454285

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour le lien vers UtagawaVTT, n'hésite pas à venir partager tes belles randos sur https://www.utagawavtt.com

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Test du Haibike SDURO AllMtn RC 2015