eBike : "Traversée" de la Chartreuse de Chambery à Grenoble



La boisson des moines Chartreux


Ce parcours se fait en deux jours :

Une première étape : Chambéry-Saint Pierre d'Entremont.
Une deuxième : Saint Pierre d'Entremont-Grenoble reprend une étape du parcours plus long Thonon-Grenoble.

L'idée originale vient du site des Chemins du Soleil.





Ce que l'on peut retenir de cette "aventure" est tout à fait à l'image de la boisson emblématique des Moines Chartreux : La Chartreuse en VTT c'est vert et bien raide !!!


Le parcours original



Je pars avec mon "beauf" Ludo avec qui j'ai déjà fait plusieurs sorties de ce genre, c'est toutefois la première fois que l'on sera "en couple". Il a accepté spontanément de relever le défi et de rouler sur cet itinéraire avec son VTT "sec" alors que moi je roule en VTT "assisté". Et je dois saluer sa performance, car si le site des Chemins du Soleil laisse imaginer un parcours original "plutôt pépère", il n'en est rien et ce sont deux grosses étapes que nous ferons.


Pour des questions d'organisation, nous ferons en fait Chignin-Voreppe.


On collera donc au tracé original un premier bout, de Chignin à Chambéry, qui ne pose pas de problème et offre une "gentille mise en jambe goudronnée" sur piste cyclable, puis une traversée de la capitale des Savoie en essayant de préserver ces forces en restant à plat.


Le rajout final sera plus problématique : Nous ne voulions pas arriver à Saint Egreve comme le proposait le tracé original et nous voulions aussi rallonger (un peu !) le tracé pour ne pas arriver trop tôt et profiter à fond de nos deux jours de congés. Donc, au Col de Porte, au dessus de Saint Pierre de Chartreuse, Ludo proposera de grimper par la route jusqu'au l'oratoire d'Orgeval (Charmant Som), puis de redescendre sur le Col de la Charmette. Ensuite Saint Laurent du Pont par la route forestière de la Charmette et retour par le Col de la Placette et Voreppe... Il s’avérera que si ces modifications sont payantes au niveau des paysages, elles ne le seront pas au niveau plaisir du VTT.... En particulier la descente entre Charmant Som et le col de la Placette est à éviter. Inroulable à la descente pour le commun des mortels vététistes : Poussage avec grosses pierres encombrant le chemin de 40 cm de large...

Vélo et équipements


En ce qui me concerne, je pars avec mon Haibike SDuro AllMnt (avec une assistance Yamaha). Pour partir sur deux jours, j'amène deux batteries et le chargeur pour "refaire le plein" à l'hôtel le soir.
Le chargeur de batterie, les fringues pour le soir, un cadenas et une trousse de toilette minimum sont dans une poche de guidon (Revelate Designs - Sweetroll Medium) : C'est nickel et ça ne bouge pas (Ne pas trop le charger non plus). C'est juste un peu "corrosif" pour les câbles qui encombrent le guidon d'un VTT.
Dans le sac à dos, le "minimum" : La deuxième batterie, une polaire légère, la pompe, des fringues de pluie, une trousse de secours et diverses broutilles (frontale, chambre à air de secours, burette d'huile, chiffon, brosse, câbles USB, chargeurs téléphone....)
Dans une sacoche sur la potence (Apidura Top Tube Pack Extended) : Le téléphone, la clé de la batterie, des mouchoirs en papier...
Dans les deux poches de selle (Revelate Designs - Jerrycan) : Kits de réparation tubeless, outils , pince, câble de secours, plaquettes de rechange, ....
Sur le guidon : Une sacoche porte bidon (Revelate Designs - Sacoche porte bidon Mountain Feedbag) contenant un bidon d'eau, des barres vitaminées et une cartouche de gaz hilarant pour gonfler les pneus....


Mon vélo en mode "BikePacking"



Une partie de ce que je prends.. Heureusement tout ne servira pas....


La traversée


Le premier jour


Réveil de bon matin, ce Lundi. Les vélos sont prêts, L'équipement est prêt et les bonshommes sont ok aussi.
Le temps annoncé est au grand beau, génial : Top-départ !!!


On roule tranquillement vers Chambéry pour se trouver un casse-dale pour le midi.
Pour éviter des montées et descentes sur la route, on traverse dans le centre ville de Chambéry, puis Jacob-Bellecombette, et Cognin. On prends ensuite le début de la route qui mène aux Echelles.
Il y a des bagnôles qui passent, c'est pas super marrant. Heureusement ce n'est pas long et on tourne vite à gauche pour emprunter une petite route d'abord puis une belle piste, un peu caillouteuse, mais pas trop.
On est à l'ombre et il fait bon frais. La piste monte régulièrement , on roule doucement l'un à côté de l'autre en papotant de tout et de rien mais surtout de vélo.

Ludo qui monte en mode "tranquilou-bilou"

J'ai mis l'assistance au mini et c'est tranquille. Vive le vélo électrique, des efforts certes, mais limités.

Un peu avant d'arriver au Col du Planet, ça se gâte. le chemin devient plus raide, tout défoncé et plein de caillasses, un avant gout de Chartreuse en quelque sorte.
Avec le vélo électrique, c'est facile, je monte un peu le niveau d'assistance et roule ma poule, ça passe.
Ludo, stoïque, serre les dents et grimpe sans poser le pied par terre !! Chapeau !!

On se retrouve au Col du Planet, la première grosse montée de la journée est passée (Environ 1000d+)
Petite hésitation sur l’itinéraire, on descend tout droit ou on prend le chemin qui monte tout raide à gauche ?
Et oui comme dab. il faut encore monter un peu. On arrive derrière un petit chalet. Pause photos, barre de Gerblé (à la banane, pas mauvais en fait !). On cède à la mode du moment en faisant quelques selfies.

L'arrivée au Col du Planet

MisterZou

Bisou-Bisou



Le chemin n'est plus trop visible et on descend un peu trop bas. On croise un fermier qui lutte pour faire rentrer une de ses vaches dans son champ. Il est un peu bougon, mais nous expliquera que le chemin passe au dessus du chalet.
Un bout de descente tout raide et plein de caillasses plus tard, on se retrouve dans une des parties la moins sympa du parcours : La montée au Col du Mollard.
Pouark !!! C'est méga raide et caillouteux. Ludo va s'offrir une bonne séance de poussage. Avec le vélo électrique ça passe, mais je dois mettre pied à terre une fois ou deux car j'ai du mal à garder l'équilibre dans la pente. Je liquide ma première batterie. Changement de pile. Ludo me dépasse et est reparti à pédaler.

Passage maxi beurk !!!

On voit le bout de nos peines et le paysage s'ouvre quand on arrive dans "Le Désert". Sur la gauche le Granier, toujours majestueux, même si il a perdu récemment un bon gros morceau.
Arrivée au Col du Mollard... Le gros de la montée est fait


Youpi !! Une piste qui descend vers la bière...

On se pose au foyer de ski de fond sur le côté droit. Il y a une grande terrasse au soleil, avec deux grandes banquettes, c'est parfait pour se ressourcer en buvant une bière ou deux.
Gentiment le patron nous autorise à manger les sandwiches acheter à Chambéry.

On est pas bien la ?

Ludo en terrasse... Cool



Une bonne tête de vainqueur...

Après une bonne heure de repos, on repart, pour une cession de descente vers Saint Pierre d'Entremont.
De la piste, quelques bouts de chemins sympathiques, et de la petite route. Ce n'est pas du super grand VTT, mais cela reste bien bon dans des paysages toujours magnifiques.
Panoramique un peu après les Désert

Le Granier, tout pété...



Petit chemin
Après Epernay, on quitte la route, pour une nouvelle bonne portion de montée. Heureusement le secteur est un peu moins caillouteux et la montée dans les bois bien agréable (Surtout avec un vtt électrifié).


La pierre usée par les culs

La dent de dinosaure

On arrive à Saint Pierre d'Entremont. Je cherche l'hôtel ou l'on doit dormir ce soir.... Un petit tour à l'office du tourisme. Mais comme me l'ont dit et ma Belle-mère et Ludo, l'hôtel du Cirque de Saint Même est bien.... Dans le cirque de Saint Même... 4 Km plus loin et 200 de D+ à grimper !!!! Ludo ne dit trop rien, mais serre les dents dans la montée sur la route, il fait super chaud... Quel crétin je fais....

La soirée et la nuit à l'hôtel se passe nickel. Les patrons sont bien sympas et tout content de trouver des gens "normaux" et bons-vivants, car l'hôtel est en partie occupé par un groupe de fervents pratiquants de Yoga et qui ont l'air "bien barrés".

L'hotel du Cirque de Saint Même est vraiment une bonne adresse si on accepte la montée sur la route avant.

On se fait un bon petit apéro sur la terrasse avec de la Cimes Yéti, slurp !! Fait bon au soleil.... Un bon dîner (Diots-Crozets) arrosés de Mondeuse, une bonne Chartreuse Verte VEP en digestif et au lit !!


Le deuxième jour



On se réveille vers 7H pour notre deuxième journée.
Ludo a été catégorique : Aujourd'hui ça va grimper velu et on va en ch.... il connait bien la Chartreuse pour y avoir souvent rouler (et y rouler encore) en vélo de route. Au menu : Le col du Cucheron, Saint Pierre de Chartreuse, longue montée vers le Col de Porte, Charmant Som et autres joyeusetés.....
A peine sortie de Saint Pierre d'Entremont, d'entrée ça tape dans le dur. Raide et caillouteux comme le sera une bonne partie de la journée.
Chouette vue depuis ce chalet

En route vers vers le col du Cucheron

Après bien des efforts on prends une petite bretelle de délestage sur l'itinéraire pour rejoindre la route. Et on finit la montée au col du Cucheron sur le goudron.

La vue depuis le Col de Chucheron

Vététiste assisté

Vététiste non assisté

On passe en mode descente vers Saint Pierre de Chartreuse. A gauche toute vers un départ de télésiège et un grand parking, ça ski en Chartreuse ! Après une petite piste en balcon, à droite, dré dans l'pentu, dans un petit single bien sympa, raide mais pas trop et caillassoux mais pas trop. Un chouette passage quoi....

Un passage de la descente vers Saint Pierre de Chartreuse

Vététiste surexité (et sur équipé)

On arrive dans Saint Pierre. Go à la fontaine, pour remplir les bidons.
En route vers le col de Porte, on va en chier ! Enfin juste Ludo, car pour moi c'est plus tranquille.
Finalement l'itinéraire de montée au Col est super et évite soigneusement les "raidars". La piste à l'ombre est longue mais plaisante.


Saint Pierre de Chartreuse

Pendant la montée au Col de Porte

Lumière dans les bois

Au col de Porte : Ludo

Au col de Porte : MisterZou

Après une pause binouzes-sandwich, on repart du col vers 13h30. Il fait bien chaud et la montée vers Charmant Som va être un vrai calvaire.... La route c'est ch.... Arrivé en haut (Enfin on a pas été au sommet, mais "seulement" à l'Oratoire d'Orgeval), comme d'hab, les "souffrances" s'effacent devant la beauté des paysages : Au fond le Mont-Blanc, les Belledonnes, le Mont Aiguille entre autre. J'ai droit à un cour de montagne, délivré par le professeur Ludo !

Depuis Charmant Som

Depuis Charmant Som

Chamechaude depuis Charmant Som : un concentré de Chartreuse

Il fait vraiment chaud, mais on va passer en mode descente, donc ça va.
Le "single" choisi par Ludo pour rejoindre le col de la Charmette est malheureusement une grosse erreur : Inroulable, étroit, plein de pierre et de racines, c'est pas bon.
On en ch... pendant une grosse demi heure, à pousser-tirer-retenir. Avec le gros vélo électrique c'est pas la marrade. En plus, je crêve du pneu avant dans la descente.. C'est ma première "crevaison" en pneus Tubeless avec lesquels je roule depuis peu : C'est magique, le liquide anti-crevaison gicle un peu du pneu mais rempli parfaitement son rôle et la crevaison se répart toute seule !!! Juste pour cela, je suis désormais complètement convaincu par le Tubeless.

Arrivé en bas, Ludo m'avouera qu'il avait pris ce "sentier" il y a 10 ans à la montée, pour rejoindre Saint Pierre de Chartreuse..... Allez, c'est pas bien grave et après ma connerie de Saint Pierre d'Entremont, ça fait un partout, la balle au centre.


Le sentier à éviter.... en vélo

Pour rejoindre Saint Laurent Du Pont, on emprunte la route forestière de la Charmette, fermée à la circulation automobile depuis un bon moment. Un passage dans un tunnel, bien sympa. Chouettes paysages, mais j'ai un gout amer de faire tout ce dénivelé négatif sur le goudron, en même temps, c'est tellement raide dans le coin....

L'arrivée à Saint Laurent du Pont est suffocante et bruyante, et même la grosse bière que l'on se siffle ne nous rafraîchit pas.
L'effet canicule à Saint Laurent du Pont

On repart, toujours sur la route, vers Saint Joseph de Rivière puis le col de la Placette. Dans la montée, Ludo sous la canicule nous fait un p'tit coup de moins bien.. Il ne s'est pas assez alimenté, par rapport à tous ses efforts : Il finit les stocks de Grany et de Gerblé et après une petite pause on repart.
Arrivé au Col, un mélange de petites routes et de chemins (toujours caillouteux), nous ramène en douceur à Voreppe ou se termine notre "aventure".

Premières conclusions

Ce "petit" parcours, avait plusieurs buts :


  • Vérifier que l'on pouvait rouler ensemble, avec un vélo naturel et l'autre vélo électrifié. Et bien c'est tout à fait concluant, il suffit de s'attendre comme on le fait normalement entre vététistes. Celui qui est électrifié devra se débrouiller pour alléger celui qui ne l'est pas... J'avais emporté une petit bout de cordelette pour tester le remorquage, mais on n'en a pas fait.
  • M'assurer que je pouvais partir sur plusieurs jours avec un vélo électrique (et donc un peu de bazar à se trimbaler). Là aussi c'est gagné ! Le sac avec une deuxième batterie est gérable sur une journée et ne détraque pas (trop) le dos. Je ferais toutefois des essais de transport de cette deuxième batterie sur le vélo, de façon à avoir un sac à dos réduit au minimum....
  • Valider la solution de portage des affaires en mode Bike-Packing : Différentes sacoches peu chargées valent mieux que des grosses sacoches et un gros sac à dos.

Conclusion finale !

Avec Ludo on est près pour de nouvelles aventures, et en particulier un tour du Mont Ventoux en Septembre....

Mais ça c'est une autre histoire...

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Test du Haibike SDURO AllMtn RC 2015