eBike : Pointe de la Mandallaz

Depuis le point de vue du sommet de la Mandallaz : Le lac d'Annecy au fond
Une belle sortie "d’après le boulot". Il faut profiter le plus possible de l'été. De ces longues soirées, de ces chemins enfin sec, de ces couleurs et de ces éclairages chatoyants dans les bois. Suite à une belle ballade dans la Mandallaz Samedi dernier, je repars ce Lundi en mode exploration. Si je commence à connaitre un peu le côté Est, auquel on accède par Cuvat, je connais moins bien le coté Ouest, du côté de Sillingy. En redescendant du boulot, je fais un stop au garage pour y récupérer une batterie 100% rechargée et je pose mon sac à dos. En ce moment, je me fais un trip "sans sac". C'est vrai que c'est bien agréable de rouler sans rien sur le dos. Le matériel de réparation est réparti dans les deux poches de selle. Le téléphone sur la poche accroché à la potence et un bidon d'eau accroché au guidon. Il faut que je trouve une solution pour accrocher la pompe sur le cadre, car je ne suis pas tranquille avec une cartouche de gaz, dont je ne me suis encore jamais servi. Je remonte tranquillement vers Cuvat par la route Il fait encore un peu chaud et j'essaye de tracer un itinéraire dans la tête : Une nouvelle exploration de la Mandallaz. L'arrivée de la descente repérée samedi, me tente bien. J'ai un peu regardé "les cartes" dimanche soir et je vais essayer de retrouver le haut de cette descente. L'itinéraire de montée par Gorgy puis les bois à gauche juste avant les Tappes, au dessus de la ferme des Trembles m'est bien connu et en parfaite condition en ce moment : Tout sec et bien roulable. Au dessus de Cuvat une petite descente sur le parcours de santé, ensuite Cuvat, direction la route de la montagne et enfin la Mandallaz. C'est super calme et il fait bon dans les bois. La lumière est rasante et vraiment chouette. Les chemins sont sec et c'est un vrai plaisir de rouler dans ces conditions. La Mandallaz est un véritable dédale et pour une fois j'essaie de me repérer avec le téléphone et le GPS. Sity-trail (application sur le smartphone) mettant trois plombes à ce lancer (grrrr) j'essaie de me repérer sur les cartes du Garmin qui sont quand même bien moins précises que les carte IGN. Ça le fait quand même ne serait-ce que pour la direction globale. Après une séance de jardinage (la joie des chemins de coupe qui s'arrête brutalement), je retombe sur l'itinéraire pris samedi. Je repars donc dans l'autre sens pour retrouver le haut de la descente. Peine perdue, je rate un embranchement et me décide pour redescendre par la chemin de la Mandallaz puis Sillingy. Je prends vraiment un grand pied à rouler. La Mandallaz est vraiment un super spot en été. Peut-être pas aussi géant que le Semnoz mais juste en deuxième position. Et à mon avis en première position pour ceux qui roule dans le nord d'Annecy et qui ne veulent pas prendre leur voiture pour aller rouler en vtt. Du single bien sympa très varié, qui tournicote, qui monte puis descend, avec tantôt des passages bien roulant sur la terre puis des passages un peu plus cassant sur des dalles. La végétation change aussi. Quelques bourbiers résiduels au milieu de la piste peuvent être évités par des petites sentes sur les côté ou il faut réussir à rester en équilibre sur le vélo. Bref, j'ai la maxi banane en arrivant à l'embranchement de "La Pesse". Je fais une petite pause pour boire un canon et manger une barre de céréale. En regardant mon téléphone, je vois que j'ai un message de Sophie. Elle est encore a Chambery et ne rentrera pas de suite. J'ai donc encore un bon moment et je vais en profiter pour allez voir le sommet de la Mandallaz ou je n'ai pas encore eu l'occasion d'aller. Je suis les panneaux de rando, c'est facile. Par contre le chemin qui dans un premier temps était tranquille devient bien raide avec des passages sur des dalles ou je n'arrive pas toujours à rester sur le vélo. C'est de plus en plus raide et un peu en dessous du sommet je manque de me mettre une belle boite quand la roue avant décolle. Je me rattrape de justesse, mais je suis calmé pour le reste de la montée. Ce n'est pas le moment de se faire bobo, car à cette heure là, il n'y plus grand monde qui passe. Grace à la fée électricité j'arrive au sommet en ayant roulé pendant une grosse partie de l'itinéraire. Chapeau aux vététistes qui arrivent là à la force des mollets. Il y a du raide et du technique... Pause photo au belvédère. Le soleil est en train de se coucher et les couleurs sont magnifiques.

Panoramique depuis le sommet : A gauche le lac et droit devant la montagne d'Age

Depuis le belvédère : La montagne d'Age


Le lac d'Annecy
Après une courte séance de contemplation, je me reds compte qu'il est déjà 20H30, il faut quand même que je m'active pour redescendre sur Pringy. Apres avoir redescendu par le chemin de la montée (super descente), je taille en route directe vers "Les Favres". Ensuite goudron pour remontée vers Ferrières, puis redescendre vers Promery (pas envie de refaire les Machurettes déjà faite Samedi et qui n'a plus grand intérêt à mon avis tellement c'est défoncé) . Quelques bout de chemins plus loin et me voici rendu à la maison. Une chouette soirée de vtt à refaire (avec une lampe !!!)

Itinéraire : A améliorer pour la descente
Et une ballade de plus !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Débridage de l'assistance Yamaha avec un Bikespeed RS