eBike Projet 2016 : "Traversée" de la Chartreuse de Chambery à Grenoble en eBike

Introduction

Ça y est ! Les dates sont bloquées. On part sur la Grande Traversée du Vaucluse en Septembre 2016, du 6 au 12. On sera deux avec Ludo, mon "courageux et cher beau-frère".

Ce coup-ci, je prends le eBike. Ludo, lui roulera avec son vtt sec.

Pour se tester, se roder et préparer le matériel, on va se faire une rando en Juillet sur deux jours. Il nous fallait une rando pas trop dure, courte et pas trop loin de nos habitations respectives pour simplifier le plus possible l'intendance. Nous partons en mode " couchage en gite" le soir, pour limiter le plus possible le poids à trimbaler et conserver le plaisir de rouler en vtt.

Trouvé sur le site des Chemins du Soleil, une "traversée" de la Chartreuse de Chambéry à Grenoble. Ce parcours correspond en tout point à ce que l'on recherchait. En plus, je n'ai pas eu trop l'occasion de rouler dans le coin. Ça me permettra de découvrir.

Le trajet





Etape 1 : Chambéry - Saint Pierre d'Entremont

Distance : 30 km 
Dénivelé - : 1066 m
Dénivelé + : 1494 m




Etape 2 : Saint-Pierre-d'Entremont - Grenoble

Distance 43 km 
Dénivelé + 1252 m
Dénivelé - 1753 m

Le vélo

Je pars avec le Haibike. Les 1500 kilomètres parcouru à son guidon depuis l'été dernier, et les évolutions effectuées, m'ont vraiment convaincu que c'était la solution pour moi. Moins d'effort à la montée, plus de plaisir à la descente. Même si les 2 étapes ne sont pas trop longues, il va falloir rouler en mode "ECO" tout du long de façon à ne pas tomber en rade de batterie. Dans ce mode, on roule à la même vitesse qu'un vtt "sec". On restera donc ensemble avec Ludo, l'idée étant bien de "rester groupir".













Le matériel


Si il a le grand mérite de réduire les efforts et d'augmenter le plaisir, le eBike ne simplifie pas par contre ce genre de ballade sur "plusieurs" jours. Il faut en effet amener une deuxième batterie, pour être tranquille question autonomie. En plus, comme on prévoit de dormir en gite le soir, il faut aussi prendre le chargeur, pour pouvoir "faire le plein" des batteries. Donc, sachant qu'une batterie pèse une bonne paire de kilos et que le chargeur fait lui son millier de grammes, on arrive vite à avoir un sac trop lourd, si on ajoute de l'eau, des fringues pour le soir et autres équipements à emporter dans ce genre de voyage (outils....)

Lors de précédentes aventures en vtt, j'avais opté pour un porte-bagages fixé sur le tube de selle, avec pas mal de bazar dedans. C'est une solution simple et efficace, mais par-contre qui modifie sensiblement l'équilibre du vélo.

Pour ces ballades à venir, j'ai donc préféré l'approche des "BikePackers", une discipline à la mode en ce moment, qui multiplie les emplacements de stockage à divers endroits du vélo, de façon à dispatcher le plus possible le poids à trimbaler.

J'ai donc investi dans un sac à fixer sur le guidon, plus une sacoche qui s'accroche sur le top tube et une autre sacoche, fixée elle sur le top tube et sur le tube de selle. Un dernier petit sac vient se fixer sur le sac de guidon.


Après divers essais de rangement, je pense que ça devrait le faire. Un sac à dos contenant la 2eme batterie, de l'eau, plus quelques autres bricoles. Le chargeur et les fringues pour le soir dans les sacs fixés au guidon. Le téléphone et autres outils dans les petites sacoches fixées au top tube. Je pensais prendre de l'eau dans un bidon rangé dans une sacoche spécifique accroché à la potence, mais cela va faire trop de poids au guidon, Je prendrais donc le camel-back dans le sac en espérant ne pas avoir de fuite d'eau qui pourrait entrer en contact avec la 2eme batterie....


Conclusion


A voir ce que cela va faire de se trimbaler tout ce bazar.... Peut-être qu'au bout de deux jours je me rendrais compte, qu'il faut repasser au vélo sec.....


  

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Test du Haibike SDURO AllMtn RC 2015