Matos : Test porte vélo Thule VeloSpace 917/918

Pour transporter mes précédents vélo, j'avais un porte vélo Thule à accrocher sur la boule d'attelage. Il s'agissait d'un modèle Thule RideOn 9503 "de base", avec trois positions et nécessitant un serrage avec une clé plate. L'ensemble était satisfaisant, mais avec plusieurs vélos, il fallait un bon moment avant de trouver la bonne combinaison et les sangles en tissu avait tendance à se desserrer un peu rapidement. Lorsque j'ai acheté le Haibike, j'ai acheté également un porte vélo plus léger, un modèle Thule "HangOn". Le vélo était accroché en deux minutes chrono sans effort et tenait parfaitement, même sur de long trajet.



Lorsque j'ai acheté le Moustache, j'ai conservé ce porte vélo. Je me suis toutefois fait une belle frayeur lors du premier voyage avec le Moustache car la poignée de fixation sur la boule c'est ouverte et le vélo commençait à se "faire la malle", nécessitant un arrêt d'urgence sur l'autoroute. Après réflexion, je me suis rendu compte, que c'est l'antivol que j'avais utilisé pour sécuriser le vélo qui avait appuyé sur le bouton permettant d'ouvrir le porte vélo.... Les voyages suivant se sont donc passés sans souci. Je voulais toutefois trouver un système plus fiable, car le Moustache, du fait de sa "morphologie", était moins bien tenu que le Haibike.



En parcourant les forums et autres sur internet, mon choix s'est arrêté sur le Thule VeloSpace 918 (pour deux vélos). D'après les infos que j'avais pu obtenir, il était bien adapté aux gros vtt électrique.
La vidéo présentant le produit m'avait convaincue. En particulier le système de fixation des jantes, par de grosses sangles rigides avec des cliquets.













Commande

J'ai un peu hésité à le commander sur internet, car je n'avais pas encore commandé d'objet aussi volumineux. Le prix proposé sur le site de ProbikeShop m'a fait changer d'avis. C'est sur ce n'est pas donné, mais par rapport au prix du vélo, et au fait que l'on ne peut pas se permettre de le perdre en route, c'est "acceptable". 


Réception

Sur le site de Probike, je choisi une livraison rapide. Et le colis arrive au bout de trois jours. 
Effectivement le carton est énorme et lourd. Le pauvre livreur de chez UPS est à l'agonie pour le monter dans l'appartement.... Vu qu'il n'est pas plus aimable que cela, je décide de le laisser se débrouiller tout seul. A la façon pour le moins brutale qu'il a de manipuler le carton, je comprends mieux les différents chocs....

Déballage


Bref, je me dépêche de déballer, l'engin : Il y a un deuxième carton. C'est le carton d'emballage d'origine. A l'intérieur tout est bien tenu et fixé. Le mode d'emploi est clair. Et le montage est fait rapidement, car il n'y a finalement pas grand chose à faire : Accrocher l'arceau ou sont fixés les bras qui tiennent les vélos, mettre en place les pinces de fixation des vélos et placer un cache plastique qui protège le mécanisme d'accroche sur la boule. Comme tous les produits Thule, on respire la solidité et l'efficacité. Le premier inconvénient que je note toutefois, est le poids du porte vélo (une bonne vingtaine de kilo). Les manipulations ne sont pas faciles. C'est sur qu'en plus, avec mes problèmes de dos, je dois faire trois fois plus attention.

La fixation du porte vélo


La fixation sur la boule est rapide avec la poignée que l'on soulève pour ouvrir et que l'on rabaisse pour bloquer le porte vélo. Il suffit simplement de régler la vis de serrage la première fois. Une fois fait, et la poignée rabattue, ça ne bouge plus.

😤😠
Par contre, il faut toujours se coucher par terre pour fixer la prise d'alimentation, mais c'est le lot de tous les portes vélo me semble t'il.

La fixation du vélo


La phase suivante est la fixation du Moustache sur le porte vélo. J'essaye dans un premier temps sur la première rigole. Le bras est juste un poil trop court et ne permet pas à la pince de bien serrer le tube supérieur du vélo. Malgré diverses tentatives ça ne le fait pas. 
Sur la deuxième rigole pas de problème, le bras est à la bonne longueur et la pince "prend" bien le tube supérieur. Les pinces sont bien conçues, pour ne pas abîmer le cadre, mais un tour de papier bulle ou de mousse supplémentaire ne seront pas de trop sur de long parcours. 
Les sangles sont aussi bien conçues et à la bonne longueur. (il en existe des encore plus longues sur le site de Thule). On serre la sangle sur la jante en actionnant le cliquet. Et on relâche en appuyant (fort) sur le même cliquet. C'est simple et efficace. Les roues du Moustaches avec les gros pneus en 2.8 de section sont bien tenues.
A noter qu'il existe aussi des protections qui se glissent entre la sangle et la jante (vendues à part bien sur !).

Une fois tout serré, le vélo ne bronche pas d'un poil. On sent vraiment que l'on peut rouler longtemps sans avoir l’œil rivé dans le rétro pour vérifier que le vélo ne bouge pas de trop.
Je fais un rapide tour de pâté de maison (je n'ai pas encore fixé la plaque d'immatriculation), effectivement c'est confirmé, le vélo ne bouge pas. Reste évidemment à rouler plus longtemps, AVEC des plaques d'immatriculation.

A noter que l'arceau, fixé au porte vélo et sur lequel sont accrochés les bras tenant les vélos, se replie, ce qui permet de ranger le porte vélo dans la voiture pendant que l'on est parti rouler.

Conclusions


Les plus


Solidité générale
Accroche du porte vélo sur la boule, simple et efficace
Les vélos sont rapidement accrochés 
Tenue parfaite des vélos
Une seule clé permet de "sécuriser" le porte vélo sur la boule et de fermer la pince sur le cadre du vélo.
Toute sortes d'accessoires sont disponibles (roulette à fixer pour avoir à porter le moins possible le porte vélo, rail pour ne pas avoir à soulever le vélo, ....)



Les moins


Le prix (du porte vélo et des accessoires)
Le poids
La taille du bras le plus court

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Comparatif des tailles de roues VTT : 26, 27.5 ou 29 pouces

eBike : Comparatif moteurs Bosch vs Yamaha

eBike : Débridage de l'assistance Yamaha avec un Bikespeed RS