samedi 23 septembre 2017

eBike : Quel est le meilleur moteur ?

Préambule : Cet article est la traduction en français de cette page parue sur l'excellent site de E-Mountainbike Magazine  (un site anglophone "malheureusement"). Si vous parlez "so fluently", la langue de Shakespeare, je vous conseille de lire directement cet article à sa source... Il s'agit d'une traduction "quasiment texto" qui reflètent donc uniquement les avis de l'auteur. Quasiment toutes les photos sont également "empruntées" à ce site, qui regorge d'e-informations.


Un moteur est fondamental pour tout E-MTB et affecte fortement la dynamique du ride et la performance sur les chemins, bien plus que le nombre d'article ne peuvent le suggérer. Sans être en accord avec le choix et le fonctionnement de son moteur, vous ne pouvez pas vous attendre à être ébloui par un vélo. Alors, comment se faire votre propre avis sur les différents moteurs et que faut-il prendre en considération dans votre choix ?


Un coup d'œil rapide à la situation actuelle montre qu'il y a cinq acteurs principaux dans le monde du E-MTB en ce moment: BOSCH, BROSE, PANASONIC, SHIMANO et YAMAHA (par ordre alphabétique). Tous ces moteurs sont des moteurs de type "pédaliers" et sont alimentés en énergie par une batterie. Mais c'est là que les similitudes s'arrêtent. Ils ont chacun leur propre comportement, et il y a plus d'éléments de comparaison que le simple niveaux de puissance à prendre en compte pour pouvoir les évaluer les uns par rapport aux autres.


Les protagonistes



Des tests "grandeur nature", pour déterminer les qualité et les défaut de chacun des moteurs


Au cours des derniers mois, nous avons beaucoup emprunté les sentiers, en martyrisant nos vélos sur  de nombreux kilomètres, en effectuant de nombreuses heures de roulage avec plusieurs modèles de vélos simultanément, afin de tester les cinq moteurs les plus "importants", à travers des conditions variées et sur différents vélos. Grâce à ces tests intensifs sur une longue période, nous avons pu analyser les avantages et les inconvénients de chacun de ces moteurs individuellement. Ce n'est pas un test comparatif et il n'y aura pas de gagnant à proprement parler, car c'est à vous de déterminer lequel de ces moteurs vous conviendra le mieux.

Les différents fabricants de moteurs proposent aux marques de vélo, la possibilité de personnaliser le moteur (via un logiciel) en fonction du caractère du vélo. L'assistance YAMAHA n'est pas toujours la même suivant les marques et idem pour BROSE, aucun de ces deux moteurs ne sera identique. BOSCH et PANASONIC, affichent les mêmes caractéristiques sur tous les vélos qu'ils équipent quelque soit le constructeur. Il y a quelques mois, Bosch a lancé une mise à jour majeure pour son moteur Performance CX, un sujet sur lequel nous aborderons plus loin dans cet article.

Les capacités de franchissement dans les passages raides des E-MTB, dépendent de multiples facteurs : La géométrie, l'étagement des vitesses, l'accroche des pneus et la suspension. Par conséquent, vous êtes dans l'erreur, si vous pensez que ces capacités sont uniquement dues au moteur.

Chacun de ces moteurs ayant son propre "caractère", il y a d'autres facteurs à prendre en considération  que leur seule puissance, si vous voulez distinguer un moteur d'un autre...

Une question de logiciel

Il ne se passe pas une journée sans qu'un bip irritant venant de nos smartphones, nous demandant de mettre à jour telle ou telle application ou même carrément d'upgrader le système d'exploitation. Toutes ces mises à jour ont un même but : Améliorer sans arrêt la performance des logiciels. Dans le monde numérique d'aujourd'hui, c'est souvent le logiciel plutôt que le matériel qui fait les différences décisives, et vous avez exactement le même phénomène sur les E-MTB. Les fabricants de moteurs publient constamment des mises à jour logicielles destinées à améliorer leurs performances. Il y a quelques mois, Bosch a présenté un tout nouveau mode eMTB pour son moteur Performance CX, qui permet d'adapter automatiquement le niveau d'assistance en fonction du pédalage. BROSE est dans une même logique de développement continu; leur dernière mise à jour comprenait l'ajout d'un quatrième niveau d'assistance (sur les vélos ROTWILD).

Les niveaux d'assistance au pédalage ont longtemps été un sujet sensible. BROSE (sur les vélos Rotwild) et YAMAHA obligent les riders à changer fréquemment de niveau d'assistance car les moteurs ont trois ou quatre niveaux d'assistance "linéaire". D'autres fabricants ont développé leurs systèmes dans une optique permettant aux riders de rester quasiment toujours sur le même niveau d'assistance et lui permettant ainsi se rester concentré sur son pilotage. C'est la solution retenue par SHIMANO (Trail Mode), BROSE (sur les vélos SPECIALIZED) et plus récemment par BOSCH sous la forme de leur mode eMTB progressif.
En fonction de l'effort propre du pilote, le moteur, avec cette nouvelle mise à jour, offre une quantité variable de puissance, alors qu'avec les autres systèmes, le rider doit switcher souvent de mode pour adapter la puissance de l'assistance au relief ou aux difficultés rencontrées. Pour les débutants, ce mode automatique nous apparaît comme un développement très positif, car il tend vers la simplicité et permet de se concentrer sur le pilotage.

Dans le monde numérique d'aujourd'hui, c'est le logiciel plutôt que le matériel qui fait les différences décisives

La puissance n'est rien sans contrôle...

La puissance maximale n'est d'aucune utilité si elle n'est pas transférée de manière optimale au sol. Lorsque l'on démarre et que l'on roule sur un terrain technique, la puissance délivrée par le moteur doit être cohérente, sans être trop forte. Le nouveau moteur Yamaha PW-X délivre sa puissance des que l'on appui sur les manivelles, ce qui permet de démarrer sur un chemin escarpé avec beaucoup d'aisance, surtout si le sol offre suffisamment d'accroche ! Par contre, si le sol est lâche et que vous démarrez sur un chemin raide, il sera préférable de réduire le niveau d'assistance pour conserver la motricité nécessaire au franchissement. La référence pour la modulation et le contrôle sont les moteurs SHIMANO et BROSE, les autres constructeurs sont derrières.

Diesel ou essence ?

Bien sûr, aucun des moteurs ne fonctionnent avec de l'énergie fossile, mais c'est un raccourci pratique pour comparer leurs performances, surtout en terme de souplesse d'utilisation. Les moteurs PANASONIC et YAMAHA PW-X pourraient être comparés au fonctionnement d'un moteur diesel, offrant une grosse puissance et des performances respectables, même avec une faible cadence de pédalage. Par contre, si vous accélérez votre cadence de pédalage, vous sentirez qu'ils s'épuisent rapidement. BOSCH et SHIMANO sortent vainqueurs sur ce point, grâce à leurs possibilités de toujours fournir de bonnes performances dans un large éventail de cadence. BROSE est un peu en retrait, offrant moins de puissance malgré un couple nominalement plus élevé. Grâce à son moteur intégré à deux vitesses, l'offre de PANASONIC fonctionne très bien dans toutes les gammes de cadence. Cependant, les vélos avec une limite de vitesse légale à 25 km/h, auront très peu besoin de la deuxième vitesse, ce qui signifie que ce moteur particulièrement lourd est peut-être plus adapté aux vélo de type "S-Pedelecs" (NDT : VAE rapides dont la vitesse limite est fixée à 45 km/h).


Les dimensions du moteur influent sur la géométrie du cadre

Le moteur influe sur la façon dont un vélo "prend de l'angle" et sur son comportement dans des terrains techniques. Mais il y a un autre critère important en dehors de la puissance et du comportement, c'est celui des dimensions. La taille compacte du moteur SHIMANO permet actuellement aux fabricants de mieux jouer avec l'optimisation de la géométrie du vélo. Le moteur BOSCH Performance CX, est lui, sensiblement plus grand, limitant ainsi la position du pédalier et forçant ainsi les fabricants à rechercher d'autres solutions, comme les poulies pour la chaîne. 
En termes d'ergonomie, comme le "Q factor" du vélo (NDT: C'est l'écartement entre les deux pédales), il y a plus de différences, le YAMAHA PW-X est "le plus étroit" avec 168 mm, suivi de SHIMANO avec 175 mm. Le BOSCH Performance CX est à 180 mm. Encore plus large, le BROSE est à 190 mm, tandis qu'avec le moteur Panasonic on mesure à 207 mm. A noter toutefois que ce Q factor dépend des manivelles sur le vélo, de sorte qu'il peut varier d'un vélo à l'autre.
(NDT: Sur un VTT "sec", ce QFactor est en général de 168 mm)


L'autonomie de la batterie est ce que vous en faites...

La quantité de dénivelé positif que vous pouvez faire avec une batterie pleine dépend d'innombrables paramètres. Mais ce n'est pas un secret que plus de puissance a besoin de plus d'énergie. En fonction de la façon dont vous roulez, de votre cadence de pédalage, de votre terrain de jeu, du niveau d'assistance, de la capacité de la batterie et d'une tonne d'autres facteurs (NDT: Et de votre poids), vous pourrez "faire" entre 800 et 2 000 mètres de dénivelé positif. La plupart des marques proposent des batteries d'une capacité de 500 Wh, bien que le moteur BROSE puisse fonctionner avec des batteries allant jusqu'à 770 Wh selon son fabricant. Le moteur de PANASONIC est sur ce point plus  limité avec une petite batterie 432 Wh jusqu'à présent. Pour les riders qui préfèrent rouler avec une batterie de rechange, il vaut la peine de vérifier la taille de la batterie car les longs modèles sont plus difficiles à ranger dans votre sac à dos. SHIMANO et BOSCH (NDT: avec le PowerPack) ont les batteries les plus compactes, s'adaptant à un sac à dos normal.

La plupart des marques offrent des batteries de 500 Wh.

Une foultitude ou peu d'informations : La question qui divise sur les affichages

Ce sont les marques de vélo qui imposent en grande partie le choix de l'affichage. La plupart des fournisseurs de moteurs proposent une gamme de modèles de différentes tailles. Prenez SPECIALIZED, par exemple, qui a complètement abandonné l'affichage en faveur d'un simple indicateur de niveau de batterie intégré sur le tube inférieur. FLYER, qui a adopté le moteur PANASONIC, est allé dans la direction opposée, en utilisant un affichage pour afficher des tonnes d'informations. L'écran haute résolution de SHIMANO, positionné en toute sécurité derrière le guidon, incarne le meilleur compromis d'intégration, de protection et de lisibilité. Il y a une manette sur le guidon pour basculer entre les niveaux d'assistance qui est identique au levier de vitesses DI2 et sont très intuitifs.
NDT: BOSCH quant à lui proposent 3 types d'afficheurs différents. La console Intuvia (généralement fournie de base avec le vélo), le petit afficheur Purion (voir la photo) et l'imposante console Nyon qui offre une foultitude d'info, si vous êtes prêt à vous séparer d'un de vos bras :o))  

La plupart des fournisseurs de moteurs proposent une gamme de modèles d'afficheurs de différentes tailles.

Une symphonie ou un concert de rock ?

Cela peut être considéré comme un problème mineur pour certain, mais, généralement, le bruit du moteur est décisif pour de nombreux riders. Il n'est pas surprenant que les concepteurs passent du temps à essayer de trouve le son parfait d'une fermeture de porte de voiture ou du ronflement d'un moteur V8. En ce qui concerne les E-MTB, le sens commun préfère un moteur discret voir carrément silencieux. À l'heure actuelle, le moteur BROSE est l'indice de référence actuel, mais il y a de grandes variations suivant qu'il est monté sur un modèle de vélo ou sur un autre. Sur certains vélos, il est tout à fait silencieux, tandis que sur d'autres il y émet un ronronnement remarquable. En fonction de votre cadence de pédalage et de la résonance acoustique intrinsèque du cadre, BOSCH, SHIMANO et YAMAHA ont tendance à avoir des niveaux sonores assez élevés pour leurs moteurs.


Vent de face permanent au-dessus de 25 km/h

Il y a des moteurs avec lesquels vous aurez l'impression de rouler avec un fort vent de face dès que vous dépasserez la limite légale des 25 km/h, et cela est particulièrement vrai sur les modèles BOSCH et PANASONIC. La "traînée" et les frottements de leurs mécanismes internes réduit considérablement votre puissance. Le BROSE est le seul modèle sans "perte de puissance" au delà des 25 km / h ou lorsqu'il est éteint pour se transformer (autant que possible pour un vélo qui pèse autant qu'un E-MTB) en un VTT "traditionnel". Les modèles SHIMANO et YAMAHA sont également pénalisés au delà de 25 km/h, mais c'est beaucoup moins sensible que leurs homologues BOSCH et PANASONIC.

La maintenance et les révisions

Si vous rencontrez des problèmes avec votre moteur E-MTB ou si vous avez besoin d'une révision, votre premier point de contact sera le détaillant spécialisé. Ceux-ci reçoivent généralement une formation spéciale des fabricants de moteurs et / ou des marques de vélo qui les rend compétents pour accomplir certaines tâches. Si c'est un problème plus complexe, il se peut qu'il soit nécessaire de renvoyer le moteur ou la batterie au fabricant. Le calendrier des réparations dépend de la période de l'année et de la gravité du problème. Pour les mises à jour logicielles, le détaillant est de nouveau le premier point de contact. Une considération clé lors de l'achat d'un E-MTB doit être la compétence et le savoir-faire du détaillant, au delà du prix du vélo et des éventuelles remises qu'il vous accordera.

Le "mode marche" ?

Après les premiers tests effectués il y a quelques années, le concept d'un mode de marche a été largement "planqué sous le tapis" car il ne fonctionnait pas "top". Cependant, il est maintenant de retour et SHIMANO l'a re-développé avec une meilleure ergonomie et plus de puissance. De même, le mode marche de BOSCH avec l'afficheur Purion, est maintenant plus facilement accessible et donc plus utilisé. D'autres systèmes n'ont toujours pas cette fonctionnalité, soit parce qu'elle n'est pas assez puissante, soit parce que l'ergonomie est mal conçue, soit simplement parce qu'elle n'est pas présente. Concrètement, dans les chemins, même avec ces améliorations, nous utilisons finalement peu le mode marche, car la plupart des ascensions peuvent être franchies sur le vélo, et que dans les cas de passages très raide et difficile, le mode marche atteint rapidement ses limites.

Certains fabricants sont plus sensibles que d'autres dans leurs définitions des cadences de pédalage.

Cadence de pédalage

La cadence de pédalage a un impact majeur sur la façon dont le moteur délivre sa puissance. Certains fabricants (BROSE, YAMAHA PW) sont plus sensibles à la cadence que d'autres. En général, si vous roulez avec une cadence trop faible, ce ne sera pas idéal pour l'efficacité ou la consommation  d'énergie. Le spectre de cadence optimal varie d'une marque à l'autre, et il existe en fait un énorme écart entre ce que la marque préconise en théorie et la réalité. La plupart des riders n'ont pas une cadence de pédalage suffisamment rapide. Il est dommage que les marques n'aient pas encore créé un affichage complet et facile à comprendre qui montre quelle cadence de pédalage offrirait l'efficacité optimale pour le moteur. Dans le monde de l'automobile, cela est maintenant assez standard. Les sous-régimes sont indiqués en rouge et la zone d'efficacité optimale est signalée en vert.


Quel moteur est le "mieux" pour vous ?

En ce moment, il n'y a pas de moteur "mal foutu". Si vous vous concentrez principalement sur une pratique "tranquille", les cinq modèles vous satisferont pleinement. Cependant, des que vous commencerez à en demander plus à votre équipement et que vous aurez acquis suffisamment de technique de pilotage sur les sentiers, vous comprendrez que toutes les petites différences évoquées plus haut peuvent être décisives. 



Le nouveau YAMAHA PW-X est certainement le plus puissant de tous, même avec une faible cadence de pédalage. 
NDT: Il satisfera donc ceux qui recherche la puissance et de la force, et sera sans doute parfait pour les pilotes venant de la moto







Pour les plus "puritains" d'entre nous, ceux qui préfèrent une intégration efficace, la discrétisation et la gestion "naturelle" (NDT: avec un comportement se rapprochant d'un VTT "sec"), le moteur BROSE sera le bon partenaire, bien qu'il ne puisse rivaliser avec les moteurs les plus puissants. 






Le moteur PANASONIC sera certainement attrayant pour les amateurs de techno avec son grand écran et son moteur a deux vitesses intégré, mais sa capacité de batterie limite trop son autonomie. Au-delà de l'utilisation de "S-pedelec", nous ne voyons pas beaucoup d'avantages.







Le BOSCH Performance CX est certainement le moteur le plus diffusé en ce moment, et il a toujours démontré ses capacités au cours des dernières années. Grâce à la dernière version du logiciel, le mode eMTB, il est encore plus efficace sur les chemins. Cependant, ses grandes dimensions et sa résistance notable des que l'on dépasse les 25 km/h sont encore des défauts majeurs, présentant un défi supplémentaire pour les développeurs de vélo.



Offrant le moins de compromis et le plus haut niveau de compétence, le système SHIMANO STEPS E8000 n'est pas seulement le plus intuitif, mais il est également connu pour sa capacité à délivrer sa puissance (en particulier en mode Trail), et offre plus de liberté aux ingénieurs concepteurs de vélo grâce à son taille compacte et à son faible poids. En fait, cela constitue un ingrédient clé lorsque l'on doit concevoir l'E-MTB "ultime". 

Le meilleur des moteurs n'aura que peu d'intérêt si sa taille ou son poids ont un impact négatif sur la construction du vélo.

Shimano


Les conclusions du traducteur...

Vous l'aurez compris, le "gagnant" de ce test, est le SHIMANO Step 8000E, c'est le plus polyvalent et c'est aussi le dernier apparu. SHIMANO fait état de sa "toute-puissance" en offrant un moteur puissant, compact, avec une excellente ergonomie (La bonne idée de reprendre l'interface DI2).
On attend clairement la réponse de BOSCH, qui doit absolument sortir un nouveau moteur plus compact et plus ouvert,si il veut rivaliser avec SHIMANO et ne pas perdre sa position de leader.
Le moteur BROSE équipe le SPECIALIZED Levo Turbo, un des vélo leaders. C'est le plus discret et son mode de fonctionnement est le plus "proche" du comportement d'un vélo sec.
Le YAMAHA est bien à l'image de son constructeur, la puissance "brutale" est là, comme sur les motos.


Maintenant, c'est à vous de tester donc pour vous faire votre propre jugement.




Les tests de chacun des moteurs :

BOSCH, BROSE, PANASONIC, SHIMANO et YAMAHA (par ordre alphabétique)



5 commentaires:

  1. Très beau article !!

    Vous pouvez aussi savoir tout sur le vélo électrique dans ce site :

    https://velo-electrique.ovh

    RépondreSupprimer
  2. Le moteur SHIMANO fonctionne a merveille quand il fonctionne, par contre il y a un gros PB de Firmware qui lorsque l'on essaye de le mettre à jour se plante et là c'est retour du moteur chez Shimano avec les délais qui vont avec. Tant que l'on est en garantie, rien a payer, mais hors garantie c'est autre chose, il faudra payer, combien là est la question. Pour l'instant Shimano ce fait petit sur ce PB a répétition qui touche pas mal d'utilisateurs excepté ceux qui ne tentent pas de faire des mises a jour. Vous me direz dans le monde de la téléphonie mobile il a déjà été démontré des les mises a jours étaient toujours moins bonnes, on est plus dans l'obsolescence programmé, c'est l'obsolescence accéléré.

    RépondreSupprimer
  3. article tres objectif sur les avantages et inconvenients de chaque moteur,
    je pense qu'il y a 1 point sur lequel vous n'avez pas assez insiste c'est le bruit , et la le Brose n'a pas d'equivalent. je partage votre remarque sur la cadence de pedalage qui serait un vrai plus pour preserver l'auronomie .

    RépondreSupprimer
  4. le bruit c'est un gros problème ......

    RépondreSupprimer
  5. J'ai appris beaucoup de choses intéressantes en lisant cet article.
    Je suis arrivé dessus en cherchant des informations concernant le bruit désagréable émit pas le moteur de mon vélo Giant haut de gamme (moteur Yamaha/Giant syncsport).
    je suis déçu pas ça et n'ai malheureusement rien lu d'encourageant qui pourrait résoudre ce fait.
    Fini les sorties nature en entendant le chant des oiseux avec un tel équipement !

    RépondreSupprimer

Sélection du message

VTTAE : Neige et bouillasse...

Zen.... Après un bon petit déjeuner, je me décide pour aller prendre l'air ce matin. Il a neigé hier et j'ai enfin réussi à me motiv...

Articles les plus consultés